Commune de Madina Wandifa

Présentation générale de la commune

Madina Wandifa est une localité de Moyenne-Casamance (Sénégal), située dans le département de Bounkiling et la région de Sédhiou. Elle est communément appelée "Carrefour Diaroumé " qui est en fait une jonction de routes reliant les grands centres urbains de cette partie du pays comme Sénoba (frontière avec la Gambie), Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

C’est le décret N°008 du 02 février 2008 qui consacre la création de la nouvelle commune de Madina Wandifa, située dans le département de Bounkiling dans la région de Sédhiou. Toutefois, l’histoire de Madina Wandifa remonte aux premiers instants de la république. En effet, l’indépendance fut une libération ressentie à travers tout le pays même par le petit et pauvre paysan de l’époque qui assiste à la naissance d’une ère d’espérances et de conquêtes de terres cultivables car, avec l’introduction par les colons de certaines cultures commerciales (arachide, coton…), la survivance des cercles familiaux passait dès lors par la maximisation de ces productions. Pour cette raison, à partir de 1960 les habitants de Kandiadiou (village à 6 Km de Madina Wandifa, sur la route de Sédhiou), jadis d’une organisation sociale digne de la société traditionnelle africaine avaient mené une croisade contre la forêt qui les séparait de la RN N°4. Les familles les plus distinguées dans ce combat contre la nature furent : la famille Bayo avec comme chef Fodé Tida Bayo, la famille Dibané avec Fan Manding Dibané, la famille Cissé avec Youssouf Cissé, la famille Faty avec Mang Faty. De 1960 à 1962 l’agriculture émergeait peu à peu dans cet espace, réservant une part importante de la production aux animaux sauvages.

En 1963, la clairière caractérisait de plus en plus ce site qui se trouve être un croisement, reliant le sentier des paysans de Kandiadiou à la nationale N°4. Cet endroit, en pleine forêt, est très stratégique proclamait déjà, à cette époque, Wandifa BAYO et rêva d’y installer un village. En 1964, il a tenté en vain d’y creuser un puits. En 1965, Wandifa toujours fidèle à son rêve, constata avec surprise, l’installation d’une station d’essence de l’entreprise TEXACO accompagnée du fonçage d’un puits. C’est à cette date qu’il décida de fonder le village. Les premières familles sur le site sont : 1. la famille de Wandifa Bayo (Sankalancounda) ; 2. la famille Faty avec Séni Faty, neveu de Wandifa, (Touba) ; 3. la famille Dibané avec Fassana Kéba et Fassana Dinding Dibané (Djirof) ; 4. la famille Sama avec Mamady Sama (Djirof) ; 5. la famille Sylla avec Imam Boubacar Sylla (Islam) ; 6. la famille Mandiang avec Sampa Mandiang (Touba) ; 7. la famille Sané avec Lamine Sané gérant de TEXACO (Sankalancounda). Le nom Madina vient du village de son grand père (Fodé Kaba Doumbouya) et le Wandifa qui est son propre prénom permettait de faire la différence des autres Madina qui existaient déjà dans la zone.